À Givors, on joute depuis les années 1880. En effet, lors de la création de la société, les sauveteurs joutaient déjà. Même si les premiers championnats de France de joute ont lieu en 1901, on joutait avant pour le plaisir de s’affronter et de gagner.

2010-mars-givors012

La société de sauvetage et de joute voit un de ses premiers champions émerger dans les années 1930 : il s’agit de Marcel Eydan. En plus d’être un grand champion de joute, il est également considéré comme un de ceux qui a révolutionné la joute. Il a commencé enfant, alors même que ses parents tenaient un « petit débit de boisson à Givors », dans lequel les jouteurs de l’équipe venaient fêter leurs exploits. À cette époque, rien ne le distingue des autres petits givordins, qui joutent eux aussi sur chariots et personne ne se doute du grand champion qu’il va devenir.

Une fois adulte, Marcel Eydan s’est pris de passion pour ce sport et l’a étudié dans les moindres détails. Il a été certainement le premier à s’intéresser autant à ce sport et a en découvrir de multiples facettes. C’est aussi l’un des premiers à avoir eu l’idée de travailler sur la souplesse plus que sur la puissance, afin de pouvoir abaisser son centre de gravité et être beaucoup plus stable. Marcel Eydan rompt avec toutes les traditions connues dans la joute : il renouvelle la façon de jouter autrefois imaginée par les jouteurs de l’époque.

Entre 1931 et 1954, Marcel Eydan a gagné 17 titres de champion de france.